Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 septembre 2013 1 02 /09 /septembre /2013 11:22

Véronika décide de mourir

Véronika est jeune et jolie. Elle a un travail, des amis. Une vie apparement satisfaisante. Pourtant, elle n'est pas heureuse. Le 21 novembre 1997, elle décide de mourir, en Slovénie.

Son suicide raté la conduit dans un hôpital psychiatrique. Là, à côté de malades mentaux, elle découvre une population qui ne semble chercher qu'un abri contre la réalité, où une fuite hors de la routine... Une nouvelle initiation va commencer pour elle. Elle comprendra que nous avons le choix de vivre ou de renoncer, que nous pouvons donner un sens à notre vie, qu'il faut pour cela retrouver notre Moi véritable. Et même notre part de folie...

 

Mon avis

"Ne jamais juger un livre à sa couverture". Cette phrase à pris tout son sens quand j'ai découvert ce roman. Car si vous ne pretter attention qu'à l'apparence physique du livre, vous ne le lirez jamais, car un fond bleu grisâtre et des corbeaux n'ont rien, au premier abord, de très attrayant! Mais croyez moi, retourner le livre, vous de serez pas déçus! A la lecture du résumer, on peut penser que le livre va dégénérer et tomber dans un charabia médical totalement incompréhensible, où encore vos mettre le moral à zéro. Et bien, rien de tout cela n'est vrai! Le suicide de Véronika arrive dès la première page du livre, vous plongeant sans attendre dans le contexte, avec un humour apart! En effet, on pourrait penser que Véronika décide de finir sa vie à se lamenter, coucher dans un lit en attendant la mort.  Vous ne penserez jamais, par exemple, qu'elle décide de lire un magazine, puis de rédiger une lettre incendière à la presse en s'indignant que le journaliste commence sa phrase par "Où se trouve la Slovénie?". Insulter son pays?! Véronika ne le permettra pas! C'est pourtant ce qu'il se passera, si vous décider de creuser un peu plus dans le livre, en lisant les 10 premieres pages. Petit à petit, Paulo Coelho nous transpotre dans un univers parallèle pourtant bien réel: Le monde de la folie. Qu'es-ce-que la folie finalement? C'est ce que vous découvrirez en tournant les pages du romans jusu'à la fin. Fin, qui, en passant, m'a totalement scotché!

Il y a malgré tout un autre point du vue dans ce livre que le résumer de nous permet pas de deviner: celui de la religion. En effet, j'ai été surprise de découvir autant d'allusions religieuses dans ce livre, alors que l'auteur nous fait clairement comprendre que Véronika n'y crois pas une seconde! Quelques longueures à ce sujet auraient, selon moi, pu être évitées, mais elles ne gâchent en rien la beauté du livre. Même les plus terre à terre ne pourront s'empêcher de ce poser ces questions après lecture: "Ma vie vaut-elle vraiment le coup?" " Qu'es-ce que les vrais fous?" "Devrai-je l'être plus?"

En conclusion, ce livre est merveilleux et redonne le moral autant que la motivation de vivre. je finirai en vous posant une seule question: "Ne vaudrait-il pas mieux vivre dans un monde de fous mais heureux, que dans un monde régis par des dictats absurdent qui font de nous les gens "normaux" que nous prétendons être?"

 

Partager cet article

Repost 0
Published by La gardienne du secret - dans Adulte
commenter cet article

commentaires

Ma lecture du moment

Pour le moment, je lis Mystérieuse Manon, d'Elise Fischer

A vous de piochez

gggg.jpg

 

dddd

 

ttt-copie-1.jpg

 

zzzz

 

sss

 

Sans-titre-5.jpglll.jpg

 

 

ddde.jpg

 

Sans-titre-1.jpgrght.jpg

 

yyyrezza.jpg

Pages

Liens